Appel à projets "Entreprendre autrement" 2015/2020

Création Reprise − Investissement − Soutien à l'ESS

Métropole Européenne de Lille Mise à jour le 18 novembre 2019
Partager sur :

Présentation du dispositif

  • La MEL (Métropole Européenne de Lille) soutient le développement de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) avec l'appel à projets permanent "Entreprendre autrement".
  • Sont éligibles les entreprises de l’économie sociale et solidaire : associations, coopératives, et entreprises commerciales ayant l’agrément Entreprises Solidaires d’Utilité Sociale (ESUS) qui ont une activité économique dans la métropole lilloise et qui doivent exister juridiquement à la date de dépôt du dossier.
  • Cet appel à projet a pour objectif de soutenir des initiatives économiques solidaires, à différentes étapes de la vie de l’entreprise. Il existe 3 types d'aide : l'aide au fonctionnement, l'aide au démarrage et l'aide au développement.
  • L'aide au fonctionnement peut soit :
    − être financière : sous forme de subvention pour salaires chargés, loyer, charges diverses telles que électricité ou téléphone, frais de communication. Les logiciels

informatiques, le matériel, l’outillage et le mobilier de bureau d’une valeur unitaire n’excédant pas 500 € hors taxes peuvent être comptabilisés en charges de fonctionnement,

- soit non financière : telles que les besoins d’accompagnement, un soutien à la recherche de locaux, un appui à la recherche de partenariat, des besoins de communication, ou encore l’accès aux marchés publics sont également examinées.
- L'aide au démarrage, il peut s'agir soit :
- de la création d’une nouvelle structure,
- soit de soutenir une phase de test dès lors que la structure est créée et que le modèle économique existe ou que la structure est hébergée par une Coopérative d’Activités et d’Emploi et aux couveuses (le montage juridique reste à étudier), dès lors qu’il s’agit d’un projet collectif d’utilité sociale.
- Une association ayant une activité bénévole et recrutant son premier salarié peut bénéficier de l’aide au démarrage.
- L'aide au développement , il peut s'agir soit :
- de la création d’une nouvelle activité au sein d’une structure déjà existante, sachant qu’il existe plusieurs types de diversification, définis par l’AVISE (agence de valorisation des initiatives socio économiques),
- soit de l'essaimage territorial d’une activité existante hors territoire au sein de la structure, sous forme d’un autre établissement sur le territoire métropolitain,
- soit de la transformation de statut, dès lors qu’il s’agit d’améliorer la démarche collective (exemple : passage de SARL à SCOP, passage d’association à SCIC).
- L'appel à projets est permanent, les porteurs de projet ont la possibilité de déposer un dossier à tout moment (à minima trois semaines avant la date du comité de sélection) se réunissant tous les deux mois.

Montant de l'aide

  • L'aide prend la forme d'une subvention de fonctionnement dans la limite de 20 000 € et 30% du budget prévisionnel de l’action. Cofinancement du Conseil Régional Hauts de France, partenariat avec des fondations.

Informations pratiques

  • Le dossier de candidature ainsi que l’ensemble des pièces demandées est à retourner au format papier ainsi qu’au format électronique, sous format PDF à la MEL.
  • A joindre pour l’aide au démarrage comme pour l’aide au développement, toutes les pièces suivantes (format papier et mail) :
    − les pièces comptables et financières (comptes de résultat prévisionnels sur 3 ans, plan de financement sur 3 ans, budget prévisionnel du projet pour lequel le dossier est présenté sur 3 ans),
    − le curriculum Vitae du porteur de projet ou des porteurs de projet dans le cas d’un projet collectif,
    − les statuts de la structure,
    − un extrait d’immatriculation au registre du commerce (k-bis), au répertoire des métiers, ou récépissé de déclaration en préfecture, faisant apparaître le numéro d’immatriculation en préfecture,
    − un relevé d’identité bancaire,
    − une attestation, signée du porteur de projet précisant le montant ou l’absence d’autres subventions publiques obtenues, notamment dans le cadre de la règle des minimis,
    − une attestation sur l’honneur certifiant que la structure est en règle vis-à-vis des administrations sociales et fiscales,
    − la liste des membres de l’organe de gouvernance (en précisant la présence d’élus métropolitains le cas échéant),
    − la copie de l’agrément pour les entreprises solidaires d’utilité sociale.
  • A joindre dans le cas de l’aide au démarrage, la lettre d’engagement du porteur de projet à créer au moins un emploi sur une période de trois ans.
  • A joindre dans le cas de l’aide au développement :
    − le rapport d’activité de l’année précédente,
    − les bilans et comptes de résultat des 3 dernières années,
    − le plan de développement de l’emploi ou de l’investissement.
  • Tout document complémentaire permettant de mettre en valeur le projet (étude de marché, articles de presse, prospects commerciaux, flyer de communication…) pourra être annexé au dossier de candidature.
  • Le versement de la subvention réalise en deux temps :
    − 80% pour le premier versement à la signature de la convention,
    − 20% pour le versement du solde sur présentation des pièces justificatives définies dans la convention.

Critères complémentaires

Données supplémentaires
  • Aides soumises au règlement
    − Règle de minimis

 

Coordonnées de l'organisme
Pôle développement économique et emploi
1, rue du Ballon
CS 50749
59034 Lille CEDEX

Actualités