les-aides.fr
Google+ Twitter Facebook Syndication RSS
Recherche libre Connectez-vous Menu

Le financement participatif : quel intérêt pour un projet d'entreprise ?

5 septembre 2017

Le financement participatif (ou crowdfunding) est en plein développement, y compris pour des projets de création ou développement d'entreprise. Mais comment fonctionne le financement participatif ? Que peut apporter ce mode de financement à un porteur de projet ? Et sur quelles plateformes diffuser son projet ?

Le financement participatif : comment ça marche ?

Le financement participatif (ou "crowdfunding", financement par la foule) est un mode de financement faisant appel au grand public. Des particuliers (ou personnes morales) apportent des petits montants pour contribuer à la réalisation d'un projet. C'est le nombre de personnes contributrices qui fait la différence : la somme de petits montants conduit à la mobilisation d'un montant élevé.
Le financement participatif peut prendre plusieurs formes de soutiens :

Le financement participatif fait se rencontrer porteurs de projet et public investisseur, le plus souvent par des plateformes en ligne. Les conditions de participation proposées par le porteur de projet sont connues dès le départ. Le public investit selon des paliers d'interventions définis par le porteur de projet. Le public est informé de ce que son investissement lui rapporte.


L'intérêt pour un porteur de projet

Pour un porteur de projet, le financement participatif revêt plusieurs avantages.
Il permet de solliciter des contributions complémentaires pour financer son projet. Cela ne remplace pas les apports du créateur ou du jeune entrepreneur. Mais le panel d'investisseurs est ainsi plus large, et l'obtention des fonds nécessaires à la réalisation du projet peut s'en trouver facilitée, puisqu'au lieu de chercher quelques investisseurs prêts à apporter une grosse somme d'argent, on sollicite un grand nombre de personne apportant chacune une petite somme.
Le porteur doit réaliser une présentation de son projet. D'abord auprès de la plateforme de crowdfunding sur laquelle il souhaite proposer son projet, puis au public qui sera sollicité pour la collecte. Pour un créateur ou un dirigeant d'entreprise, cet exercice n'est pas nouveau : il a l'habitude de présenter son projet à des organismes d'accompagnement, des partenaires financiers, etc. Mais dans l'optique du financement participatif, cette présentation est orientée vers le grand public. L'entrepreneur doit donc adapter son discours pour donner l'envie aux investisseurs d'accompagner la réussite de son projet.
Le crowdfunding est également un moyen de promouvoir son projet. Les porteurs de projet qui souhaitent faire appel au financement participatif doivent présenter leur projet sur la plateforme de financement. Objectif de leur projet ou entreprise, opération réalisée grâce au financement participatif, présentation du parcours du porteur de projet ... Autant de moyens de mise en valeur de l'entrepreneur et de mise en lumière de son projet. De quoi alimenter le bouche à oreilles et se faire connaître de ses futurs clients.

Les plateformes de financement participatif en France

Les plateformes de financement participatif permettent une mise en relation facile des entrepreneurs avec les investisseurs potentiels.
Leur utilisation n'est pas gratuite pour l'entrepreneur ; la plateforme se rémunère pour le service de mise en relation. Des frais seront donc à régler à cette plateforme. Chaque plateforme définit ses conditions. Cela peut comprendre des frais de mise en ligne du projet ou une commission sur le montant des sommes levées. Le porteur de projet doit donc intégrer cette commission dans l'évaluation de son besoin de financement.
En fonction des plateformes, les projets qui n'aboutissent pas au montant de collecte souhaité ne sont pas menés à bien. Dans ce cas, le particulier investisseur récupère sa contribution. C'est le concept du "tout ou rien". Certaines plateformes de crowdfunding admettent que le projet, même s'il n'aboutit pas au montant de collecte souhaité, sera tout de même lancé. L'entrepreneur choisira donc la plateforme sur laquelle il veut soumettre son projet en fonction de ce critère. L'appel au financement participatif est-il la condition sine qua non pour que son projet aboutisse ? Une plateforme pratiquant le concept du "tout ou rien" sera sans doute plus adaptée car la réussite de sa collecte sera le critère déterminant le démarrage du projet. Au contraire, l'entrepreneur fait-il appel au crowdfunding en complément d'autres apports financiers ? Dans ce cas, le financement participatif peut être utilisé pour financer une étape supplémentaire de son projet. Même si la collecte de fonds n'aboutit pas au montant souhaité, le projet n'est pas remis en cause, simplement modifié dans le temps. Dans ce cas, les plateformes permettant la réalisation de la collecte, même si le montant souhaité n'est pas atteint, sont sans doute plus adaptées.

Mais pour un porteur de projet, comment identifier la plateforme sur laquelle proposer son projet ?
Plusieurs plateformes de financement participatif existent en France. Nous vous en présentons ci-dessous une liste, en indiquant pour chacune d'elle le type de financement possible, la spécialité éventuelle de la plateforme, les besoins de financement et les conditions de réussite de la collecte (si connus).

Les plateformes nationales

  • 1001pact.com(1), pour les SAS en amorçage ou en changement d'échelle, avec un fort impact social, sociétal ou environnemental. La collecte doit être supérieure à 75% de l'objectif initialement fixé. 1001pact.com propose de l'investissement en capital.
  • Anaxago(2), pour les start-ups en amorçage et les PME en croissance. Les projets doivent un besoin de financement supérieur à 100 000 €. La collecte doit être complète. Anaxago propose de l'investissement en capital.
  • BGE Participatif(3), pour les projets de création d'entreprises accompagnés par les BGE. La collecte doit être complète. BGE Participatif propose du prêt ou du don.
  • Bulb in Town(4), pour les TPE de proximité. Bulb in Town propose du don (avec ou sans contrepartie) ou de l'investissement en capital.
  • Cowfunding(5), pour les créations d'entreprises, pour des projets d'innovation, ou d'économie solidaire. Le collecte peut être complète ou non (au choix du porteur de projet). Cowfunding propose du prêt ou du don.
  • Ethik Angels(6), pour les créations d'entreprises (projets d'initiatives responsables). Ethik Angels propose du prêt ou de l'investissements en capital.
  • Finance Utile(7), pour les start-ups, les PME en développement ou en phase de croissance externe. Finance Utile propose de l'investissement en capital.
  • Finple(8), pour les start-ups en phase d'amorçage. La collecte doit être complète. Finple propose de l'investissement en capital et de l'achat par anticipation (pré-commande du produit ou du service).
  • Foodraising(9), pour les professionnels dans le domaine culinaire et gourmand : restaurants, commerces de bouche, producteurs, salons de thé,... La collecte doit être supérieure à 75% de l'objectif initiatlement fixé. Fooraising propose du don avec contrepartie.
  • Fundovino(10), pour les entreprises du secteur du vin : vignerons, viticulteurs, cavistes, fabricants d'objets en rapport avec l'univers du vin. La collecte doit être complète. Fundovino propose du don avec contrepartie.
  • HappyCapital(11), pour les tous types de projets d'entreprises inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 100 000 € et 1 million €. HappyCapital propose de l'investissement en capital.
  • Hello Merci(12), pour les entreprises en création ou en développement. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 200 € et 10 000 €. La collecte doit être complète. Hello Merci propose du prêt sans intérêt.
  • Iamlamode(13), pour les entreprises du secteur de la mode. La collecte doit être complète. Iamlamode propose du don avec contrepartie.
  • Investbook.fr(14), pour les PME de plus de 3 ans, en développement, ayant un chiffre d'affaires supérieur à 1 million €. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 100 000 € et 2,5 millions €. Investbook.fr propose de l'emprunt obligataire.
  • Kiosk to Invest(15), pour les sociétés (start-ups et PME) immatriculées au Registre du Commerce et des Sociétés. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 100 000 € et 1 million €. La collecte doit être  complète. Kiosk to In,vest propose de l'investissement en capital.
  • KissKissBankBank(16), pour les entreprises en création ou développement. La collecte doit être complète. KissKissBankBank propose du don avec ou sans contrepartie.
  • Lendix(17), pour les TPE, PME et ETI de tous secteurs d'activité, ayant un chiffre d'affaires supérieur à 250 000 €. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 30 000 € et 300 000 €. Lendix propose du prêt avec intérêt.
  • Lendopolis(18), pour les TPE et PME immatriculées au Registre du Commerce et des Sociétés sous forme de sociétés, ayant des projets de développement ou d'investissements et disposant de fonds propres et d'un EBE (Excédent Brut d'Exploitation) positifs. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 10 000 € et 1 million €. La collecte doit être complète. Lendopolis propose du prêt sans intérêt.
  • Look and Fin(19), pour les entreprises de plus de 3 ans en développement, avec un chiffre d'affaires supérieur à 600 000 €. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 100 000 € et 1 million €. La collecte doit être complète. Look and fin propose du prêt avec intérêt.
  • Lumo(20), pour les entreprises du secteur  des énergies renouvelables, développant des projets en partenariat avec des collectivités locales. Lumo propose de l'investissement en capital.
  • Miimosa(21), pour les entreprises de l'agriculture et de l'alimentation (produits du terroir). La collecte doit être supérieure à 60% de l'objectif initialement fixé. Mimosa propose du don avec ou sans contrepartie.
  • Multiplee(22). La collecte doit être complète. Multiplee propose du prêt ou du don.
  • Prêt de chez moi(23), pour les projets d'entreprises sociales et solidaires. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 15 000 € et 200 000 €. La collecte doit être complète. Prêt de chez moi  propose du prêt sans intérêt.
  • PretUp(24), pour les sociétés inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés, ayant un chiffre d'affaires supérieur à 80 000 €. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 2 000 € et 100 000 €. La collecte doit être complète. PretUp propose du prêt avec intérêt.
  • Prexem(25), pour les TPE et PME ayant clos un exercice comptable et un chiffre d'affaires supérieur à 90 000 €. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 10 000 € et 500 000 €. La collecte doit être complète. Prexem propose des prêts avec intérêts.
  • Raizer(26), pour les sociétés de plus de 2 ans. Les projets doivent avoir un besoin de financement inférieur à 2,5 millions €. La collecte doit être complète. Raizer propose du prêt ou de l'investissement en capital.
  • Smart Angels(27), pour les sociétés (start-ups et PME) en croissance. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 100 000 € et 1 million €. Smart Angels propose de l'investissement en capital.
  • Sowefund(28), pour les start-ups à fort potenteil, immatriculées en France sous forme de SA ou SAS. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 100 000 € et 1 million €. Sowefund propose de l'investissement en capital.
  • SparkUp(29), pour les start-ups et les PME. SparkUp propose de l'investissement en capital.
  • Spear(30), pour les projets d'entreprises sociales et solidaires. La collecte peut être incomplète. Spear propose du prêt sans intérêt.
  • Touscoprod(31), pour les entreprises du secteur audiovisuel. La collecte doit être complète. Touscoprod propose du don avec contrepartie.
  • Tributile(32), pour les entreprises ayant un projet de développement. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 5 000 € et 1 million €. La collecte doit être complète. Tributile propose du prêt avec intérêt.
  • Unilend(33), pour les entreprises en développement. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 10 000 € et 500 000 €. La collecte doit être complète. Unilend propose du prêt sans intérêt.
  • U'start me(34), pour les start-ups en phase d'amorçage. U'start me propose de l'investissement en capital.
  • We do good(35), pour les projets d'entreprises responsables. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 10 000 € et 200 000 €. La collecte doit être complète. We do good propose de l'investissement en capital.
  • Wiseed(36), pour les jeunes entreprises innovantes à fort potentiel de croissance. Les projets doivent avoir un besoin de financement d'au moins 10 000 €. Wiseed propose de l'investissement en capital.
  • Zeste(37), pour les entreprises avec des projets à impact sociétal positif. La collecte doit être au moins égale à 1 000 €. Zeste propose du don.

Les plateformes à visée locale

Les plateformes pour les projets en Auvergne-Rhône-Alpes

  • Incit'Financement(38), pour les start-ups en amorçage pour les PME en croissance d'Auvergne-Rhône-Alpes. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 100 000 € et 1 million €. Incit'Financement propose de l'investissement en capital.
  • Go Funding(39), pour les jeunes entreprises innovantes d'Auvergne-Rhône-Alpes à fort potentiel de croissance. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 200 000 € et 2,5 millions €. Go Funding propose de l'investissement en capital.

Les plateformes pour les projets en Bretagne

  • Bulb in Bretagne(40), pour les entreprises bretonnes ayant un projet de développement. Les projets doivent avoir un besoin de financement supérieur à 1 000 € en cas de financement par don, et compris entre 30 000 € et 1 million € en cas de financement par investissement en capital.
  • Kengo - Bretagne Participative(41), pour les projets participant au rayonnement de la Bretagne. La collecte doit atteindre au moins 70% de l'objectif initialement fixé. Kengo - Bretagne Participative propose du don.

Les plateformes pour les projets en Corse

  • Move(42), pour les entreprises corses en développement. La collecte doit être complète. Move propose du don avec contrepartie et/ou du prêt.

Les plateformes pour les projets en Hauts-de-France

  • Tellement prêt(43), pour les créations d'entreprise en Hauts-de-France. Les projets doivent avoir un besoin de financement compris entre 200 € et 10 000 €. La collecte doit être complète. Tellement Prêt propose du prêt sans intérêt.
  • Boost in Oise(44), pour les entreprises de l'Oise en développement ou des créations d'entreprises dans l'Oise. Les projets doivent avoir un besoin de financement supérieur à 1 000 € en cas de financement par don avec contrepartie, et compris entre 50 000 € et 1 million € en cas de financement par investissement en capital. La collecte doit être complète.

Les plateformes pour les projets en Nouvelle-Aquitaine

  • Jadopteunprojet(45), pour les entreprises de Nouvelle-Aquitaine. La collecte doit être complète. Jadopteunprojet propose du don avec contrepartie.
  • Sokengo(46), pour les entreprises de Nouvelle-Aquitaine participant à l'attractivité du territoire. La collecte doit être supérieure à 70% de l'objectif initialement fixée. Sokengo propose du don avec ou sans contrepartie.
  • Dordogne Impulse(47), pour les entreprises de Dordogne en développement. Dordogne Impulse propose de l'investissement en capital. Les projets doivent avoir un besoin de financement supérieur à 1 000 €. Dordogne Impulse propose du don.



Sémaphore
CCI de France