les-aides.fr
Google+ Twitter Facebook Syndication RSS
Recherche libre Connectez-vous Menu

Les solutions pour tester son projet avant de créer

16 février 2016

Créer son entreprise, c'est se lancer dans une aventure. Comme dans toute aventure, il existe des risques, l'idéal étant des les réduire au maximum. Pour certaines activités, il est possible de passer d'abord par une phase de test. Plusieurs types de structures permettent de tester une idée avant de créer véritablement son entreprise. Les couveuses d'entreprise, les coopératives d'activités et d'emploi et les incubateurs accueillent les porteurs de projet pour "préparer" la création de l'entreprise.

Pour tous les projets (ou presque) : les couveuses d'entreprises

Un projet de création d'entreprise original peut nécessiter une phase de test, afin de valider son idée. Le porteur de projet peut utiliser les services d'une couveuse d'entreprises. Une couveuse d'entreprise apporte un hébergement juridique et fiscal au porteur de projet, lui permettant de tester son idée de création sans devoir immatriculer tout de suite son entreprise. Il s'intéresse alors uniquement à tester son concept et à approcher son marché. Il bénéficie d'un accompagnement et de séances de formation collective pour apprendre à devenir chef d'entreprise. Après son passage en couveuse, le porteur de projet peut décider ou non de créer son entreprise.
La solution couveuse d'entreprise s'adresse à des activités qui ne nécessitent pas d'investissements lourds pour démarrer, ni celles qui imposent d'être installé dans une boutique.
Le porteur de projet peut commencer à facturer ses prestation sous le SIREN de la couveuse. Avec les sommes encaissées, la couveuse rembourse, sur justificatifs, les frais engagés par le porteur de projet. S'il y a un reliquat, celui-ci est versée en fin de contrat.

Les coopératives d'activités et d'emploi : un intermédiaire entre salariat et entrepreneuriat

Les Coopératives d'Activités et d'Emploi (CAE) sont des structures coopératives rassemblant des porteurs de projet devenus salariés de la coopérative. Ceux-ci sont actionnaires de la coopérative et deviennent co-entrepreneurs avec les autres porteurs de projet. Tout comme dans une couveuse d'entreprise, la facturation du porteur de projet est assurée par la coopérative d'activités. Le futur entrepreneur participe aux frais de fonctionnement de la coopérative en reversant une partie des sommes encaissées. Un accompagnement (suivi individuel, formations, ...) est également proposé au porteur de projet.
A l'issue de la période de test, le porteur de projet peut décider de poursuivre le développement de son activité au sein de la coopérative d'activité. Il en devient alors salarié associé. Il peut également sortir de la coopérative pour créer sa propre entreprise.

Pour les projets innovants : les incubateurs

Les incubateurs sont des structures d'accueil d'entreprises innovantes en création. Présents sur tout le territoire, ils apportent aux créateurs d'entreprises une solution d'hébergement et un accompagnement au développement de leur projet.
L'intérêt de l'incubateur est d'être au coeur des réseaux régionaux d'innovation. Ils sont souvent connectés avec toutes les ressources intellectuelles, matérielles et financières que requiert un projet d'innovation.


  Pour en savoir plus :




Sémaphore
CCI de France